La plus grande batterie de stockage électrique du monde s’installe en Guyane

0
369

En Guyane, cette centrale solaire exploite un stockage sous forme de batteries et d’hydrogène comprimé, de capacité exceptionnelle, afin de lisser la production. L’installation sera compétitive face aux autres sources d’électricité, comme l’explique Sylvain Charrier, responsable de HDF Energy.

Plus grosse que celle de Tesla : Hydrogène de France (HDF Energy) va construire en Guyane la plus grosse centrale du monde de production et stockage d’électricité renouvelable. Son parc de panneaux photovoltaïques de 55 MW sera couplé avec une capacité de stockage de 120 MWh à base d’hydrogène, plus un stockage d’appoint par batteries lithium-ion de 20 MWh. Soit 140 MWh au total, contre 129 MWh pour celle de Tesla, située en Australie.

« L’alliance de deux technologies de stockage permet de profiter des avantages de chacune, détaille Sylvain Charrier, le directeur du développement de HDF pour l’Outre-mer. L’hydrogène stocke l’énergie sur de longues périodes, tandis que les batteries sont capables de restituer l’électricité très rapidement, dans la milliseconde. » L’électricité solaire sert à hydrolyser de l’eau, produisant de l’hydrogène (et de l’oxygène), stocké sous forme de gaz comprimé dans de grands conteneurs de 12 mètres de long. L’opération inverse produit de l’électricité dans une pile à combustibles. Ainsi, « la centrale ne rejettera que de l’oxygène et de la vapeur d’eau », assure Sylvain Charrier.

L’électricité solaire est stockée sous forme de gaz comprimé dans des bouteilles empilées à l’intérieur de conteneurs de 12 mètres de long. © HDF Energy

Avec le stockage, le taux de disponibilité atteint 85 %

La Centrale électrique de l’Ouest guyanais (CEOG) pourra alimenter l’équivalent de 10.000 foyers en énergie verte à raison de 10 MW en journée (en tenant compte du pic de consommation de fin de journée) et 3 MW la nuit, en heures creuses. Pour Sylvain Charrier, cette future centrale électrique s’apparente donc plus à une production par gaz ou nucléaire, capable de fournir du courant de façon continue. « Notre taux de disponibilité (le pourcentage du temps durant lequel la centrale est effectivement opérationnelle) est supérieur à 85 %, contre 83 % pour le thermique, 82 % pour le nucléaire, ou 18 % à 20 % pour le solaire. »

Céline Deluzarche, Journaliste